Travaux de la station d'eau potable de Pinel-Hauterive

Créée en 1956, la station de Pinel Hauterive produisait 200 mètres cubes d'eau potable par heure à partir des eaux du Lot. Une première réhabilitation a la fin des années 90 avait permis de l'adapter aux exigences règlementaires notamment en matière de traitement des pesticides. Un traitement par charbon actif avait alors été rajouté. Plus récemment, il a été décidé d'augmenter la capacité de production de cette unité pour permettre de diminuer les prélèvements effectués sur les nappes profondes du jurassique (- 500 mètres de profondeur) au niveau des forages de Tombeboeuf et de Boudy de Beauregard.

 

La construction de la nouvelle station

Dès 2003, le Syndicat du Nord du Lot s'est orienté vers la réalisation d'une nouvelle station, plus performante en terme de qualité d'eau, grâce à la technologie des membranes d'ultrafiltration développée aujourd'hui par les constructeurs.

 

Ce choix est argumenté par la volonté de limiter le traitement chimique de l'eau pour la rendre potable.
La technique membranaire présente en effet la particularité de piéger les virus, les bactéries et autres grosses molécules de matières organiques par un principe de filtration. L'eau produite présente des qualités gustatives bien supérieures.

Par ailleurs, les besoins en production ont été définis à 450 mètres cubes par heure.
Il a été décidé de conserver les deux grands décanteurs ainsi qu'une partie des anciens bâtiments d'exploitation pour la mise en oeuvre d'un traitement des boues de potabilisation.
Deux nouveaux bâtiments doivent être construits pour abriter les nouveaux étages de traitement. 

  • Les premières études ont été menées dès 2004 et une consultation a pu être lancée en 2006.
  • Le marché de travaux a été attribué à l'entreprise STEREAU, associé pour cette opération à l'entreprise de génie civil SOGEA.
  • Le chantier a débuté en février 2008 et s'est achevé sans retard en octobre 2009.

Il faut noter la difficulté principale de cette opération qui consiste à construire la nouvelle station sur le site de l'ancienne tout en maintenant la production d'eau pendant la durée du chantier.
 

 La filière

 

 
 
 
 

 
La mise en service

Une période de trois mois de mise à l'épreuve de l'unité de production a débuté dès le mois d'octobre, sous l'oeil vigilant des services de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales.
Une série de contrôles et d'analyses garantissant la qualité de l'eau produite par cette nouvelle station est actuellement en cours.

 

 La mise en service est prévue, si tous les contrôles le permettent, au début du mois de janvier 2010.


Les composantes de l'opération

  • Montant prévisionnel (y compris les deux avenants) de l'opération : 5 163 400 € HT
  • Subventions : Agence de l'eau à hauteur de 1 532 225 € HT
  • Maître d'oeuvre : IEI MARES et SAUNIER Associés
  • Constructeurs : STEREAU, SOGEA et ELECTROMONTAGE
  • Bureau de contrôle : SOCOTEC 
  • Contrôle SPS : AC2I
  • Etudes géotechniques : AIS GRAND SUD

 

Voir tous les articles Imprimer la page