Réalisations et travaux 2015

Inauguration de la station d'épuration de Puymirol (47270)

Le 9 octobre dernier, le Syndicat EAU47 a inauguré la nouvelle station d’épuration de PUYMIROL car bien que l’assainissement du bourg existe depuis les années 80, l’ancienne station ne satisfaisait plus les normes environnementales actuelles.

Cette nouvelle station d’épuration a été conçue selon un procédé écologique, répondant aux exigences environnementales.
Composantes de l’opération :
•    Filière : filtres plantés de roseaux
•    Capacité : 800 équivalent/habitant
•    Montant total des travaux : 525 525 € HT se décomposant comme suit :
        - 461 850 € HT pour la station d’épuration
        -      3 650 € HT pour la mission Sécurité et Protection de la Santé (SPS)
        -      4 435 € HT pour l’étude géotechnique
        -    31 000 € HT pour la maîtrise d’œuvre
        -    24 590 € HT en divers (annonces, bornage et achat du terrain, ERDF)
•    Subventions :
        - Agence de l’eau Adour-Garonne : 45% du projet
        - Conseil départemental de Lot-et-Garonne : 35 % du projet
        - EAU 47 : 10 % du projet
        - Commune de Puymirol : 10% du projet
•    Maître d’œuvre : I.E.I MARÈS
•    Constructeur de la station d’épuration : SADE
•    Durée des travaux : 6 mois 

 

Assainissements de bourgs

Conformément aux zonages d’assainissement réalisés en 2004 sur l'ensemble de son Territoire, le Syndicat départemental EAU47 a mis en œuvre en 2015 les assainissements de trois bourgs du Territoire du Nord du Lot.
Il s’agit des communes de Montignac-de-Lauzun, Salles et Tourtrès.

Montignac-de-Lauzun (47800)

La conception de ce projet a été confiée au Cabinet IEI MARÈS (Villeneuve-sur-Lot), qui a assuré  la maîtrise d’œuvre de cette opération.
La pose des canalisations d’assainissement et d’alimentation en eau potable a été confiée au groupement d’entreprises SOGEA SUD-OUEST HYDRAULIQUE  et LAGES et Fils (Villeneuve-sur-Lot) pour un montant de 314 000 € HT.

 Quant à l’implantation de la station d’épuration, dimensionnée pour traiter les rejets de  120 équivalent/habitant, elle a mobilisé l’entreprise SOGEA SUD-OUEST HYDRAULIQUE.                      
Le montant des travaux pour l’unité de traitement des eaux usées s’est élevé à 142 000 € HT.
Les travaux qui avaient débuté en avril, se sont achevés en août 2015.
Les habitants de la commune de Montignac-de-Lauzun ont pu se raccorder au réseau dès le mois de septembre 2015.
Financement de l’opération globale d’assainissement du bourg :
•    Conseil départemental de Lot-et-Garonne – 35%
•    Syndicat départemental EAU47 – 30%
•    Agence de l’eau Adour-Garonne – 25%
•    Commune de Montignac-de-Lauzun – 10%

A noter que la règlementation en vigueur laisse aux habitants un délai de deux ans maximum pour effectuer ce raccordement au réseau d’assainissement collectif. Il en va de même sur l’ensemble des communes nouvellement assainies sur le département. Consulter l’article L1331-1 du Code de la Santé publique

Salles (47150)

La maitrise d’œuvre en charge de l’assainissement du bourg a été confiée au Cabinet SAFEGE (Toulouse). En ce qui concerne la réalisation du réseau, comprenant les canalisations d’assainissement et d’alimentation en eau potable, ce sont les entreprises SOGEA SUD-OUEST HYDRAULIQUE (Villeneuve-sur-Lot) et COFELY INEO GDF SUEZ (Bon-Encontre) qui en ont eu la charge pour un montant de 474 000 € HT.
L’implantation de la station d’épuration, correspondant au traitement des effluents de 120 équivalent/habitant, a été confiée à l’entreprise SADE CGTH (Agence de Boé) pour un montant de travaux s’élevant à 120 000 € HT.
Financement de l’assainissement du bourg de Salles :
•    Conseil départemental de Lot-et-Garonne – 35%
•    Syndicat départemental EAU47 – 30%
•    Agence de l’eau Adour-Garonne – 25%
•    Commune de Salles – 10%

 Tourtrès (47380)

Cet assainissement de bourg a nécessité l’intervention d’un maître d’œuvre, le Cabinet IEI MARÈS (Villeneuve-sur-Lot) et de l’entreprise SADE CGTH (Agence de Boé) pour un montant global de travaux de 63 000 € HT, comprenant la mise en place des canalisations et l’implantation de l’unité de traitement des eaux usées.


Financement de l’assainissement du bourg de Tourtrès :
•    Conseil départemental de Lot-et-Garonne – 35%
•    Syndicat départemental EAU47 – 30%
•    Agence de l’eau Adour-Garonne – 25%
•    Commune de Tourtrès – 10%

Par ailleurs, d'autres travaux d'assainissement ont été réalisés sur le Territoire du Nord du Lot.
Sur la commune Du Lédat (47300), l’ancienne lagune a été vidangée et les boues ont été évacuées en août 2015. Cette lagune a été remblayée (3000 m3 de remblais) au profit d’une nouvelle station d’épuration de type filtres à sable plantés de roseaux, dimensionnée pour traiter les effluents de 380 équivalent/habitant. Deux postes de relevages ont été ajoutés. 
A Monflanquin (47150), au lieu-dit « Clos des Pères », un réseau de collecte des eaux usées d’une longueur de 500 mètres et un poste de relevage ont été mis en place, représentant 14 nouveaux branchements.
Le renouvellement du réseau d’assainissement de Fongrave (47260) a concerné un linéaire de 130 mètres et 13 branchements.

 

Travaux d’eau potable

4 millions d’euros pour renouveler les canalisations fuyardes dans le cadre d’un programme pluriannuel de 16 millions d’euros de renouvellement visant à augmenter le rendement des réseaux.

Des travaux d’adduction d’eau potable ont quant à eux été réalisés sur les Territoires du Nord du Lot, Sud du Lot, Sud d’Agen et Tournon d’Agenais.

 Prayssas (47360)

La commune de Prayssas a réalisé des travaux d'aménagement de voirie sur les allées Sainte Anne.
EAU47 a procédé aux travaux de renouvellement des canalisations d'eau potable afin d’éviter tout problème ultérieur pouvant générer des dégradations sur les nouvelles voiries.
Ces travaux ont consisté en la pose d'un réseau en PVC 63mm sur un linéaire de 230 mètres. Les branchements des 16 abonnés résidants dans cette rue ont également été renouvelés. Le coût des travaux d’un montant de 31 000 € HT a été pris en charge en intégralité par EAU47.

 Forage de Bruch (47130)

Des travaux ont été réalisés sur la commune de Bruch suite à une fuite d’eau repérée par l’exploitant de réseau VEOLIA et quantifiée à environ 300 m3/jour. Cette conduite alimente plusieurs communes du territoire d’EAU47 et également certaines communes situées sur le territoire d’Agen Agglomération via le réservoir du Buscon et notamment l’Agropole.
Outre les pertes et perturbations engendrées, cette fuite était située sous les remblais de l’autoroute, pouvant générer une déstabilisation de ces derniers.
Une consultation réalisée en urgence a permis de retenir l’entreprise SOGEA  pour la réalisation d’un forage dirigé sous l’autoroute pour un montant de 88 130 € HT auxquels a participé l’Agglomération agenaise à hauteur de 61 700 € HT ainsi que VEOLIA. Une coordination avec les services d’ASF a été nécessaire afin de pouvoir suivre et guider la tête de forage lors de son passage sous l’autoroute. Ces travaux ont duré 7 jours en juin dernier et se sont décomposés en deux phases.
La première (sur cinq jours) a consisté à la réalisation du forage proprement dit sur un linéaire d’environ 90 mètres, puis au passage du fourreau en Ø 400 mm à l’intérieur duquel a été glissée la conduite de PEHD Ø 250 mm. Les contrôles (pression, potabilité) étant validés, la deuxième phase a pu être enclenchée, à savoir le raccordement sur le réseau existant et la remise en état des lieux (sur deux jours). Après vidange du réseau par VEOLIA (durée d’environ 3 heures), le raccordement a été réalisé par SOGEA et la mise en service a pu être effective. 

 

 

A Monclar d’Agenais (47380), en amont des travaux de voirie prévus par la commune, EAU47 a procédé au renouvellement du réseau de distribution eau potable sur un linéaire de 300 mètres. C’est ainsi 38 branchements qui ont été repris. Sur la commune d’Agmé (47350), dans le cadre de la réduction des débits de fuites, le renouvellement eau potable a concerné 5 kilomètres de réseau et 40 branchements.

EAU47 accompagne les communes dans leurs projets d’urbanisation, citons l’exemple de Monflanquin (47150) et de ses aménagements prévus dans le P.L.U.i, sur le Hameau de Mérigoux, où 1 035 mètres de réseau eau potable ont été renouvelés et renforcés en 2015.
A Gontaud-de-Nogaret (47400) et Allemans-du-Dropt (47800), des travaux d’étanchéité des cuves et de réfection des huisseries ont été mis en œuvre sur la station de reprise et le forage. 


Voir tous les articles Imprimer la page