Dérogation aux limites de qualité des eaux

USINE DE PRODUCTION D'EAU POTABLE DE NAZARETH - NÉRAC

> DÉROGATION AUX LIMITES DE QUALITÉ DES EAUX DESTINÉES A LA CONSOMMATION HUMAINE POUR LE PARAMÈTRE PESTICIDES <

Le secteur du Néracais et du Mézinais (soit environ 7 000 abonnés à ce jour et potentiellement plus de 10 000) est alimenté en eau potable par l'usine de production de Nazareth, située à Nérac (Département 47), mise en service par le Syndicat EAU47 en 2008.

Cette usine, qui capte l'eau dans la Baïse puis la traite par ultrafiltration et désinfection (soit une technologie de pointe), est d'une capacité nominale de 450 m3/heure (9 000 m3/jour).

Or, certaines analyses sur des prélèvements d'eau traitée mise en distribution par cette usine ont présenté des valeurs supérieures aux normes réglementaires pour des molécules de pesticides. Il s'agit essentiellement des pesticides Métolachlore ESA, OXA et Alachlore ESA, métabolites issus de la dégradation du S-Métolachlore et de l'Alachlore, herbicides utilisés principalement dans la culture du maïs.

Ces analyses ont été réalisées par l'ARS (Agence Régionale de la Santé) de Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre de sa campagne de surveillance de la qualité des eaux souterraines, lancée depuis 2013, relative à la présence de certains pesticides non recherchés auparavant au titre du contrôle sanitaire.

Les valeurs mesurées sur les prélèvements d'eau mise en distribution sont très inférieures à celles déterminées par l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail), valeurs limites basées sur une consommation de 1,5 litre par jour pendant 70 ans.


 

 

Soucieux de la qualité de l'eau distribuée aux usagers, le Syndicat Départemental EAU47, avec son délégataire VEOLIA, va perfectionner le traitement de l'usine : la modification de l'étage de traitement sur charbon actif en grain et en poudre permettra d'absorber la majorité des pesticides connus.

En attendant la réalisation de ces travaux sur l'usine tout en continuant à distribuer l'eau aux abonnés, le Syndicat Départemental EAU47 a déposé auprès de la Préfecture du Lot-et-Garonne une demande de dérogation, dans la mesure où l'utilisation de l'eau ne constitue pas de danger potentiel pour la santé.

 

 


Par arrêté préfectoral en date du 25 septembre 2017, le Préfet de Lot-et-Garonne a donc autorisé le Syndicat EAU47 à distribuer l'eau produite à la station de Nazareth, sans restriction de consommation pour les abonnés.

Cette dérogation vise à laisser à la collectivité le temps de réaliser les travaux nécessaires sur l'usine, sans pour autant porter atteinte à la santé du consommateur.

Elle est délivrée pour 3 ans, et pour les molécules précises : Métabolites de l'Alachlore et le Métolachlore, jusqu'aux valeurs maximales suivantes

  • 2 µg/l par substance individuelle

  • 4 µg/l pour la somme des pesticides comprenant les métabolites cités

Pour tout renseignement complémentaire : Syndicat Départemental EAU 47 - 05 53 68 44 00

Voir tous les articles Imprimer la page