Matinée d'information des Maires du Lot-et-Garonne

Le 1er septembre dernier, les élus Lot-et-Garonnais étaient réunis à la Salle des fêtes de PRAYSSAS pour une matinée d’information sur les changements intervenus suite à la transformation de la Fédération EAU 47 en Syndicat Départemental EAU 47.

 

 Les Maires du département réunis

Cette matinée d’information du 1er septembre 2012 a rassemblé les Maires du Lot-et-Garonne ainsi que les principaux acteurs locaux concernés par la mutation de la Fédération Départementale d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement en Syndicat Départemental EAU 47. Il s’agissait de leur présenter le contexte du changement ainsi que les perspectives à en attendre.

La séance ouverte par M Alain MERLY, Maire de Prayssas, a été suivie par le discours de M Raymond SOUCARET, Sénateur honoraire de Lot-et-Garonne et Président du Syndicat EAU 47.

Le Directeur d’EAU 47 M Gérard PENIDON, par un diaporama, a présenté la création, l’organisation et le fonctionnement du Syndicat départemental.

Cette matinée s’est clôturée par une table ronde à laquelle participaient notamment Messieurs les Sénateurs CAMANI et TANDONNET.

 

A cette occasion, M Raymond SOUCARET a rappelé qu’en ce qui concerne la réforme de l’intercommunalité dans le Lot-et-Garonne, « Monsieur le Préfet a laissé les Syndicats maîtres de cette réflexion ».

Ainsi, les Syndicats des Eaux de la Brame, du Nord du Lot, du Nord de Marmande, du Sud d’Agen, du Sud du Lot et celui de la Région de Tournon ont fait ce choix remarquable de fusionner, permettant ainsi au Syndicat Départemental d’exercer en direct les compétences eau et assainissement sur un socle d’environ 240 communes, soit les trois quart du département.

Les Syndicats des Eaux membres de la Fédération, en transférant leurs compétences au Syndicat Départemental à compter du 1er janvier 2013, ont remis les communes sur le devant de la scène ; celles-ci redevenant l’unité de base du Syndicat Départemental.

Les thèmes abordés

Lors de la table ronde, M Henri TANDONNET a rappelé que « la fracture urbain / rural est une question récurrente ».

Si hier, la Fédération, au travers des différents Syndicats des Eaux, s’adressait plutôt au monde rural, le Syndicat Départemental, a pour vocation, demain, à accueillir en son sein, toutes les collectivités du Lot-et-Garonne, qu’elles soient urbaines ou rurales, sur le principe intangible du libre choix de chacune d’entre elles.

Lors de son intervention, M Pierre CAMANI, a soutenu cette organisation départementale en rappelant que dans le domaine de l’eau potable « les enjeux sont énormes et il faut être nombreux pour détenir un pouvoir de décision et d’action ». Il a souhaité que soit préservé ce « lien territorial qui permet aux élus d’être efficaces grâce à cette relation de proximité ».

Il a souligné que malgré des difficultés sociétales les enveloppes du Conseil général seront maintenues dans la mesure du possible, aux domaines de l’eau potable et de l’assainissement pour développer encore davantage un service public de qualité.

Madame Geneviève LE LANNIC, Présidente du Syndicat des Eaux du Nord de Marmande a confirmé la nécessité de respecter les modes de gestion pour conserver les équilibres économiques locaux.

M Claude BINET, Président du SIVOM de Casteljaloux, a abordé le sujet des collectivités en régie et de celles qui ont choisi les contrats d’affermage.

Dans une optique d’implication des Elus et de gestion territorialisée sur le Syndicat Départemental, Monsieur Max LAPEYRERE, Président du Syndicat du Sud du Lot, précise que la proximité vis-à-vis des usagers dans l’organisation territoriale du Syndicat Départemental sera préservée, de même qu’une participation active des Elus, chacun sur leur Territoire.

Le Prix unique de l’eau dans le département, abordé par Monsieur Jean-Louis COUREAU, Vice-président du Syndicat du Sud du Lot, est certainement le thème qui aura le plus passionné l’assemblée.

Dans le but de rendre un service optimum à l’usager au meilleur prix, le Syndicat Départemental s’engage à mettre en place le prix unique de l’eau sur l’ensemble des communes ayant transféré leurs compétences pour 2014.

M Raymond SOUCARET a conclu en insistant sur le cœur du Syndicat Départemental qui se trouve être la mutualisation des moyens avec pour finalité de mailler l’ensemble du territoire de toutes les infrastructures nécessaires, en construction comme en renouvellement, pour optimiser et protéger la ressource, la distribuer en toute équité et sécurité à tous les usagers et la traiter pour in fine la restituer au milieu naturel et préserver ainsi le Cycle de l’Eau.

Ce débat pertinent aura permis d’apporter des éclaircissements sur l’organisation de ce nouveau Syndicat Départemental.

Interview RADIO 4

Une interview a été réalisée par RADIO 4 au lendemain de cette matinée d’information aux élus.

 

Mme Geneviève LE LANNIC, Présidente du Syndicat des Eaux du Nord de Marmande et M Max LAPEYRERE, Président du Syndicat des Eaux du Sud du Lot ont répondu au journaliste de la radio M Pierre-Antony EPINETTE (au centre).

Retrouvez l'intégrale de cette interview sur le podcast de RADIO 4 dans l'émission "L'invité de la rédaction" du mardi 11 septembre 2012.

Voir tous les articles Imprimer la page